Comment créer et enlever les tâches de peinture ?


Lorsque l'on parle d'une "tâche" on évoque souvent une maladresse à propos du travail en cours. Et pourtant elles peuvent s'avérer très utiles.

Maîtrisées, imprévues, rondes, en traînée, sans forme précise, peu visibles, les tâches sont un moyen de rythmer une peinture. Elles apportent du punch, du dynamisme, donnent un élan et du pétillement.

Qu'il y en ai beaucoup ou peu, les tâches sont indispensables à mon travail pictural et numérique.

Voici quelques astuces pour créer toutes sortes de tâches, mais aussi comment les enlever si celles-ci ne conviennent pas.

Créer des tâches

La brosse à dent

La brosse à dent est trempée dans la peinture puis dans l'eau. On frotte la brosse avec son index.


Créer des tâches à la brosse à dents

La traînée de peinture

Souvent on utilise un pinceau, mais tous sortes d'outils peuvent servir à cette technique.

Le pinceau est balancé dans une direction (celui-ci imbibé de peinture et/ou d'eau). On obtient une "giclée" de peinture à la "Pollock".

Lorsque le pinceau est laissé à la verticale immobile, la peinture qui en tombe forme une éclaboussure plus ronde.


Créer des tâches - La traînée de peinture

Un pot de peinture ou d'eau

A balancer comme pour le pinceau. Le résultat est plus ou moins dense, selon la quantité de peinture contenue dans le pot.

Plus il y a d'eau mélangée à la peinture, plus la consistance est fluide et plus on peut jouer avec les opacités.


La tâche du pot de peinture